image00057.jpeg

Itinéraire d'une passionnée

Une quête permanente d'alignement

Après 7 années de carrière dans le secteur juridique, Charlotte a décidé de consacrer sa vie à l'accompagnement de couples "cheval-humain" au travers d'une approche "holistique" de leur relation. 

Alliance subtile de technique équestre, de gestion des émotions et énergies réciproques, son accompagnement vise une recherche d'harmonie globale.

Passionnée de chevaux depuis le plus jeune âge, Charlotte est aussi passionnée par "les gens": leur diversité, leur unicité, leurs émotions que bien souvent seul leur cheval décrypte. Elle met un point d'honneur à les accompagner dans leur prise de conscience et à les faire avancer à leur rythme.

D’aussi loin qu'elle se souvienne, Charlotte a toujours été attirée par ses animaux hors du commun que sont les chevaux.

 

Mais la véritable histoire de cœur avec les chevaux, elle considère la devoir à son cheval Duc.

"Ce que je sais aujourd’hui je lui dois entièrement".

 

C’est une histoire d’essais/erreurs, d’expériences qui a débuté dès leur rencontre et qui se poursuivra encore de très nombreuses années espère-t-elle !

 

Quand elle rencontré Duc, elle considérait avoir un bagage technique correct, un galop 7 de club parisien et des connaissances en équitation éthologique/naturelle.

Par ailleurs, elle avait eu la chance de découvrir cette approche très jeune grâce a l’équitation naturelle d’Olivier Rabouan à Poitiers et grâce a Andy Booth un peu plus tard.

 

Elle a donc décidé de commencer l’éducation de Duc avec les outils qu'elle possédait à l’époque : en résumé, toutes les techniques de Horsmanship americano-australien, type Parelliste,  la Cense.

IMG_4480.JPG.jpg
IMG_4118.jpg

Sur la voie du changement

Après quelques mois de pratique sur Duc, Charlotte constate qu'elle a un cheval très éduqué, très fin, mais il ne faisait pas une bonne tête : c'était un bon petit soldat mais pas un cheval spécialement épanoui.

Elle se souvient encore s’être interrogée sur son visage et sur le fait que la plupart des chevaux qu'elle voyait en équitation etho ou en equifeel avaient les oreilles plaquées en arrière. Sur les cercles, la plupart des chevaux avaient la tête à l’extérieur, en liberté la plupart des chevaux se déconnectaient et partaient loin du cavalier… Était-ce la méthode ? Était-ce sa façon d’appliquer la méthode ?

Sans doute un peu des deux mais en tout cas quelque chose n’allait pas selon elle, quelque chose n’était pas juste.

C’est ainsi qu'elle a décidé de tout remettre à plat et de se questionner sur une façon de faire qui,  non seulement rende les chevaux éduqués, mais surtout heureux.

Très rapidement, comme la vie est toujours bien faite, elle a été amenée à rencontrer des chevaux qui répondaient très mal aux méthodes d’équitation éthologique standards : beaucoup de chevaux avec un bagage émotionnel très lourd, du trauma, et bien évidemment les cavaliers aussi.

Face à ces couples, le horsemanship de première génération n’apportait pas de réponses, la question des émotions n’était jamais traitée. On parlait plutôt de contrôle des pieds alors qu'elle  s’interrogeait sur la gestion de la sensibilité et des émotions du couple.

 

Pas à pas vers plus d'harmonie

Cette période assez compliquée sur sur le moment, apparaît  aujourd’hui comme une bénédiction pour Charlotte :

- C’est grâce à elle que Charlotte s'est ouverte à de très nombreuses approches inédites, qu'elle a cherché des solutions partout, qu'elle a expérimenté de nombreuses choses.

C’est aussi grâce à elle que Charlotte a nourri une volonté d’aborder chaque cheval avec humilité, en tenant compte de sa personnalité, son vécu, ce qui le rend unique.

Son expérience de vie (notamment scolaire) lui avait déjà démontré son faible intérêt pour les méthodes généralistes applicables à tous, qui mettent dans un moule.

 

Chacun de nous est unique.

Chacun de nous a sa propre sensibilité.

Aujourd’hui, sa mission est de proposer une approche du travail des chevaux qui tient compte de leur caractère unique et de celui de son propriétaire/cavalier.

Une grande partie de son accompagnement consiste donc déjà à faire intégrer cette idée : mieux comprendre votre cheval, ses fonctionnements, ses goûts et ses difficultés.

En effet, les chevaux ne sont pas seulement des herbivores grégaires en fuite permanente et sans aucune personnalité propre.

Il s'agit d'êtres dotés d’une grande sensibilité, de vrais guides pour nous (si nous acceptons qu’ils le soient) .

 

"Duc est mon guide et j’espère qu’en travaillant ensemble vous réaliserez à quel point votre cheval peut être un guide de vie incroyable pour vous".

IMG_9494.jpeg